Home / ACTUALITE / PROMOTION DE LA CULTURE EN MILIEU SCOLAIRE : DES ÉLÈVES DE DÉDOUGOU ET DE NOUNA MAIN DANS LA MAIN

PROMOTION DE LA CULTURE EN MILIEU SCOLAIRE : DES ÉLÈVES DE DÉDOUGOU ET DE NOUNA MAIN DANS LA MAIN

Désormais dans l’agenda culturel de la Boucle du Mouhoun, il faut noter  « Dédougou Scolaire Culture ».  Cette première édition,  qui a eu pour thème « lutte contre l’incivisme en milieu social et scolaire », met en compétition une dizaine d’établissements de Dédougou et de Nouna. Les demi-finales se sont déroulées le dimanche 20 mars 2016 à Nouna.

Cet événement  est l’idée d’un groupe de lycéens  qui entend par là,  promouvoir l’éducation culturelle en milieu scolaire. Pour Francis Dayama, élève au lycée municipal de Dédougou, membre du comité d’organisation, il faut aller au-delà des nuits culturelles déjà connues dans les établissements. Selon lui, un tel événement  d’envergure régionale favorise la cohésion sociale entre les élèves d’horizons divers.

Ballet, play back et sketch,  telles sont les disciplines autour desquelles des établissements scolaires de Dedougou et de Nouna rivalisent de talents depuis le mois de février. Les phases éliminatoires se déroulent dans les deux villes, l’une après l’autre. Le dimanche 20 mars 2016, c’est la salle du ciné Noumadou qui a abrité la phase des demi-finales. Epreuve à l’issue de laquelle, les quatre meilleurs lycées ont été retenus pour prendre part à la finale qui aura lieu le 9 avril prochain à la salle polyvalente de Dédougou.

L’événement bénéficie du soutien matériel  de la compagnie jeunesse citoyenne de Dédougou (COJEC). Son président Adou Yimien, plus connu sous le pseudonyme de caporal Koumakiama, compte accompagner cet événement afin de la rendre pérenne.

Cette première édition de Dédougou Scolaire Culture a pour thème « lutte contre l’incivisme en milieu social et scolaire ». Et pendant que les compétiteurs décryptaient ce thème à travers des sketchs, certains de leurs camarades dont la plupart n’a pas encore franchi le 1er cycle du secondaire, s’adonnaient à cœur joie à la cigarette dans la salle du ciné Numadu. Preuve que le phénomène est d’actualité.

Retenir des élèves jusqu’à 2h du matin comme cela a été le cas ce 20 mars, est une autre insuffisance que les organisateurs doivent corriger.

source d’information lefaso.net

About effetrealite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez effetrealite.com

Suivez effetrealite.com

Inscrivez-vous a notre newsletter, pour ne rien ratez!

WpCoderX